AIDE de VOCABULAIRE spécifique :


Attention : ne pas confondre les mots STATUE et STATUT :

Le mot STATUT (mot masculin avec un T à la fin) est le synonyme (= même sens) du mot fonction (soit son usage, = à quoi ça sert).
Un statut doit pas être confondu avec son homonyme : UNE STATUE (avec un E à la fin) = "sculpture" .

Une
statue (féminin) désigne la sculpture en RONDE-BOSSE d'un corps d'apparence humaine ou d'une figure animale. Une statue mesure au moins la moitié de la taille naturelle, sinon il s'agit d'une statuette ( = « petite statue »).

homonyme (=même son mais sens différent) ....... / ....... synonyme (= mots différents mais même sens)

Type d'œuvre : Est-ce une peinture, une sculpture, un bas-relief, une vidéo, un film, une photographie, une performance, une installation ... ?

œuvres tridimensionnelles (en trois dimensions-en volumes) : sculpture en ronde bosse (on peut faire le tour), sculpture en haut-relief (les figures se détachent bien du support mais elles y sont solidement accrochées), sculpture en bas-relief (les figures ressortent peu du support vertical duquel elles semblent à peine sortir), céramique, objet usuel, objet rituel...

œuvres bidimensionnelles (en deux dimensions- à plat - "images ou surfaces peintes"- : peinture, mosaïque, collage, photographie, lithographie, sérigraphie, etc.

Fonctions de l'œuvre : La fonction, c'est à quoi servait ou était destiné l'objet (ou l'œuvre d'art) avant qu'ils ne soient mis ou présentés dans un musée (dans le cas des œuvres d'arts et des objets anciens d'intérêt archéologique). Une œuvre peut avoir parfois plusieurs fonctions.


- fonction usuelle : objet pratique de la vie quotidienne, usage plus ou moins courant (par ex. un saladier, une lampe, une chaise...);

- fonction
décorative ou ornementale : sert à décorer;

- fonction
symbolique / culturelle : sert à représenter le pouvoir, une personne, un mode de vie ou une divinité;

- fonction
représentative ou de prestige: sert à montrer une personne importante, riche ou puissante;

- fonction
culturelle : qui sert dans la pratique d'activité culturelles, sportives, ou dans les pratiques culturelles précises;

- fonction
mnésique ou mémorielle : sert à transmettre la mémoire d'un événement ou d'un personnage. Par exemple la mémoire d'un événement, d'une guerre et de ces morts, le portrait ou la sculpture en buste d'un membre d'une famille, la sculpture d'une personne publique illustre (= connue) sur une place, un monument dédié à un personnage ou à une allégorie - Place de la la République et Place de la Nation à Paris -;

- fonction
rituelle : liée à un rite social (par ex. naissance, puberté, mariage, mort, carnaval, fêtes rituelles / annuelles, etc.);

- fonction
religieuse : objet lié à un culte qui sert à honorer une religion ou des croyances spécifiques. Objet ou œuvre qui peut servir à représenter ou figurer un dieu, une déesse, une croyance ou une divinité (par exemple un objet symbolique);

- fonction
funéraire : sert à accompagner le défunt dans la vie après la mort (en lien avec l'aspect religieux, mais c'est aussi culturel).

Technique : type de technique utilisée pour réaliser l'œuvre d'art.
Quelques exemples :
- pour les
peintures : peinture à l'huile, peinture aquarelle, peinture acrylique, gouache, encres ou lavis, bombe aérosol, etc. ;
- pour les
gravure et les reproductions modernes : gravure "en positif" dite taille d'épargne, gravure "en creux" dite à pointe-sèche, à l'eau forte, lithographie, impression à base d'encre, reprographie offset (imprimerie), sérigraphie, etc. ;
- pour les
photographies : tirage positif sur papier, tirage d'épreuve, tirage original d'poque ou tirage contemporain, etc. ;
- pour les
films et vidéos : type de support de pellicule (8mm, 16mm, 35mm) ou de type de vidéo (nombre de pixel, ou HD, ou 4K...).
- pour les
sculptures : taille directe (par retrait de matière), fonte, céramique, métallurgie, orfèvrerie, installation contemporaine interactive...

Matériaux : matière(s) qui constitue(nt) l'œuvre (pour une sculpture, cela peut être de la pierre, du bois, du ciment du métal de type acier, fer, inox, cuivre...), un ordinateur, des capteurs et des moteurs pour une œuvre interactive, pour la peinture cela peut être la peinture même utilisée (voir "technique" ci-dessus) mais aussi le support sur lequel la peinture est disposée (sur toile, sur bois, sur carton, à fresque - sur un mur, dit aussi d'après l'italien "a fresco" - de la gouache ou de la peinture à l'huile sur une toile, sur un panneau de bois ou sur carton, etc.

Sujet de l'œuvre : De quoi l'œuvre traite-t-elle ? Est-elle figurative (on peut reconnaître des formes et les nommer) ou abstraite (tâches, gestes visibles, formes indéterminées...) ? Que représente l'œuvre précisément (le titre de l'œuvre peut aider, parfois).

Genre de l'œuvre (pour un tableau figuratif) : Cette œuvre est-elle un paysage ? un portrait ? une nature morte ? une scène de la vie quotidienne ? un tableau d'histoire (réelle ou mythologique)? un tableau allégorique ? Une scène de bataille ? une scène romantique ? une scène de bataille ? ...

Format, échelle et dimensions : ces trois notions sont intrinsèquement liées pour les œuvres numériques (voir les définitions ci-dessous). Les œuvres numériques ont des dimensions exprimées en pixel (de leur enregistrement jusqu'au travail de post-production, c'est à dire avant leurs diffusions :
- édition multiple (
livre, dvd, blu-ray, etc.);
- impression (tirage photographique, offset, lithographique, etc.), dimensions exprimées en pouces (
inch) en cm;
- diffusion numérique (projections, accrochage / présentation
in situ, installation artistique, diffusion en local ou diffusion web).

Si vous avez les
dimensions, donnez les deux informations : dimensions et format.

Dimensions : indiquer les dimensions précises avec les unités (cm ou mètres) si possible, ou indiquer approximativement l'échelle si vous ne trouvez pas les dimensions exactes. Dans ce cas, donnez le format (dimension approximative) de l'œuvre : précisez si il s'agit d'un objet minuscule (tout petit voire minuscule, comme un bijou ou un sceau d'argile mésopotamien) de dimension réduite (que l'on peut manipuler à une main), de dimension imposante (qu'il faut manipuler à plusieurs mains) ou d'une dimension monumentale (bien plus grand qu'une personne humaine, lorsque c'est à l'échelle d'un mur, d'une grande pièce ou d'un bâtiment voire même parfois pouvant aller jusqu'à la taille d'un palais ou d'une place publique).

Échelle de l'œuvre : Lorsque la dimension de l'œuvre est inconnue ou non précisée, on donne l'échelle de l'œuvre :

-
un objet minuscule (tout petit, que l'on peut cacher dans la main);

-
de dimension réduite (que l'on peut manipuler à une main);

-
de dimension imposante (qu'il faut manipuler à deux ou plusieurs mains);

-
dimension monumentale (bien plus grand qu'une personne humaine, voire même parfois pouvant aller jusqu'à la taille d'un palais ou d'une place publique).

Format de l'œuvre : allongé horizontalement (au format paysage), plus haut que large (au format portrait), au format carré, ou format panoramique, au format circulaire ou ovale, etc.

Format (en vidéo) : la dimension d'une vidéo est appelé format (puisque dans ce cas on mélange traditionnellement la forme (rapport entre la longueur et la hauteur en pixel) avec la dimension (les deux sont liés).

Formats vidéos et cinéma-2.2-2019


Mouvement artistique : Vérifiez que le mouvement artistique (ou que la période artistique) que vous donnez correspond bien à l'œuvre et à l'artiste donné (ou choisi) dans votre sujet. Donnez la définition précise et synthétique (= courte) du mouvement artistique ou de la période artistique (ex: classique, baroque, cubisme, du surréalisme, abstraction lyrique...) et non pas la définition générale de ce qu'est un mouvement artistique (exemple à éviter : un mouvement artistique est un mouvement dans lequel se retrouve un groupe d'artiste du fait d'un positionnement ou de principes communs, d'un style partagé, ou d'une vision de l'art particulière marquant une rupture avec les codes habituels ou les représentations précédentes).

Dessin / croquis de l'œuvre : Faites un croquis ou un dessin de l'œuvre (avec couleurs, contrastes, plans de profondeurs et effets de lumière). Ne faites pas un croquis ou un dessin trop petit. Utilisez le maximum d'espace disponible du support (l'idéal serait de faire un dessin de la taille de la surface disponible) ou du support/document imposé.
Commencez par quelques traits sans appuyer pour placer l'ensemble des éléments à peu-près à leur place et créer un croquis suffisamment ressemblant à l'œuvre donnée avant de le finaliser en dessin de qualité avec quelques effets de couleurs nuances et valeurs.

Composition de l'œuvre : disposition des éléments les uns par rapport aux autres sur une surface (ou dans un espace pour une œuvre tridimensionnelle).

Expliquez
en nommant comment sont disposés et organisés les éléments, formes ou objets qui constituent l'œuvre les uns par rapport à la surface du tableau (ou dans un espace donné pour une sculpture, une installation ou une œuvre in situ).

Faire l'analyse de la composition, c'est s'interroger sur l'agencement et l'organisation des éléments qui composent une œuvre (les uns par rapports aux autres, sur une surface ou dans un espace).

Pour l'analyse d'une œuvre bidimensionnelle, analyse de l'espace littéral (= la surface du support de l'œuvre) :

(bidimensionnelle = en deux dimensions - soit une image -abstraite ou figurative-)

Espace littéral-Description
Au
format paysage

Espace littéral-Portrait-Description
Au
format portrait


Schéma de la composition (pour une œuvre en volume, ou en 3D = 3 dimensions) : Faites un croquis (dessin rapide) présentant la "structure" (la partie essentielle ou principale qui tient les autres) et les différentes parties de la sculpture ou de l'objet en volume. N'hésitez pas à ajouter flèches et légendes pour illustrer votre compréhension de l'objet ou de l'œuvre étudiée.


Plans de profondeur : Ce sont les différents espaces que l'on peut distinguer dans l'espace simulé ou représenté d'une image (du premier plan - ou avant-plan - jusqu'à l'arrière-plan - le plan le plus en arrière, ou la ligne d'horizon avec le ciel et les nuages au loin dans un paysage -.

Faire l'analyse des plans de profondeur, c'est s'interroger sur la répartition des éléments dans l'espace en profondeur de l'œuvre (dans les différents plans de l'espace représenté, de l'avant-plan ou premier plan (le plus proche de nous, jusqu'à l'espace ou plan de profondeur le plus lointain ou éloigné de nous - l'arrière-plan).
Exemple avec le tableau
Joueurs de carte dans un riche intérieur, peinture à l'huile-sur-toile de Peter de Hooch, peint vers 1663-1665 (67x77cm), Musée du Louvre, Paris.

Pour l'analyse de la
surface de l'œuvre bidimensionnelle, c'est l'analyse de l'espace suggéré (= l'espace représenté dans l'œuvre).

Pieter_de_Hooch_-_The_Card-Players_Wikipedia-ArtMrJautrou
SCHÉMA des plans de profondeur à réaliser seulement pour une image figurative représentant un espace ou un lieu quelconque avec plus d'un plan de profondeur (à droite, exemple de schéma).


Cadrage de l'œuvre (plan de cadrage) : pour une image cinématographique ou photographique, il s'agit du "plan de cadrage" (voir la fiche "Plans de cadrage")utilisé (que montre-t-on dans l'image -le champ de l'image- à l'inverse du hors-champ -en dehors du bord de l'image-).
Pour une peinture ou une sculpture plus académique (classique), on parle d'un portrait en buste (au-dessus de la ceinture), en pieds (en entier), d'une vue d'ensemble ou d'une scène de la vie quotidienne pour une scène avec de nombreuses personnes représentées - en précisant ce que l'on voit et les limites de l'image, ou d'un paysage pour un paysage).

Plan de cadrage & Point de vue (position du sujet représenté et niveau de prise de vue ou d'observation) :
voir la fiche de cours "Plans de cadrage et points de vue" (page Documents de cours dans Docs & Fiches)

Plans de cadrage (plan d'ensemble, plan large, plan moyen, plan rapproché, gros plan...). Manière d'inclure un sujet dans le champ de l'image d'une manière plus ou moins importante en fonction de la place qui lui est accordé dans l'image (et de la distance avec l'observateur de l'image).

Point de vue (angle par rapport auquel se trouve l'observateur-spectateur par rapport au sujet ou la personne observé.e - de face, de profil, de 3/4 ou trois-quart, de dos, de 3/4 dos).

Niveau de prise de vue ou point de vue - point de vue de niveau, point de vue en forte ou en très légère plongée, en en légère contreplongée, point de vue en forte contreplongée, etc.-).

PLANS PT2VUE-2018-Web1K

Texture(s) l'œuvre : C'est l'apparence de la surface, on parle de la façon dont l'artiste traite une zone ou une surface (lisse, rugueuse, épaisse, empâtée, transparente, opaque, bosselée, granuleuse, strié, brillant...).

Valeurs (ou tons) :
Dans une œuvre en couleur, c'est la manière de désigner l'étendue du spectre coloré utilisé par l'artiste, ou l'écart d'intensité lumineuse existant entre les tonalités les plus claires et les tonalités les plus foncées ou sombres (du très très très clair ou très très très foncé). Les valeurs peuvent être diversifiées (= grande étendue de tons et contraste élevé) ou restreintes (=gamme de couleurs ou de nuances de gris limitées dans ce cas), voir aussi Contrastes de valeurs ci-dessous.

Dans une œuvre en noir et blanc, c'est l'ensemble des valeurs de gris (du très très très clair ou très très très foncé) qui composent une œuvre, un dessin, une gravure, une photographie... Les valeurs peuvent dramatiser une scène ou la rendre plus solaire et lumineuse en rendant les impressions lumineuses de manière très diverses ou en donnant une atmosphère particulière.

Exemple de valeurs de gris des mines de crayons selon leur dureté :

Capture-d’écran-2017-10-01-à-15.45.33
Source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Crayon


Nuances : Ce sont les variations de teintes (ou couleurs) visibles dans une image, dans une forme, une figure ou dans un détail.


Contrastes (de valeurs) : Il s'agit de l'écart entre les tons clairs et les tons sombres.

Le
contraste est fort si les zones claires et sombres sont très opposées et l'écart entre les deux très marqué.
Le
contraste est doux si les valeurs lumineuses (entre zones claires et foncées) ne sont pas très éloignées les unes des autres (avec des tons dits doux ou "pastels" par exemple).


"Mon avis personnel" : Donnez votre avis personnel sur l'œuvre, si vous l'appréciez (ou pas) en justifiant, c'est à dire en disant pourquoi (en argumentant). Vous avez le droit de comparer et de citer des exemples précis d'œuvres que vous appréciez pour illustrer vos propos.








INFORMATIONS ET MENTIONS LÉGALES : Tous les documents et contenus proposés sont ©Clément JAUTROU (sauf mention spécifique précisée : cc ou libre).

Voir la page Auteur & Mentions légales pour plus d'informations.